L'abus d'alcool est dangereux pour la santé, a consommer avec modération
Retour
Article - Publié le 01.09.2021
L’importance de la taille en Champagne
La taille, un geste immuable essentiel au renouvellement de la vigne
La taille de la vigne est une opération essentielle, elle est d’ailleurs consacrée dans le cahier des charges de l’AOC Champagne. Quatre types de tailles y sont inscrites :
- Chablis : couramment pratiquée sur les Grand Cru et Premier Cru de Chardonnay
- Cordon de Royat : majoritairement réservée aux Grand Cru et Premier Cru du cépage Pinot Noir ainsi qu'aux Premier Cru de Pinot Meunier
- Guyot : pratiquée sur le reste des cépages Meunier
Toutefois, la Maison Mumm n’a recours qu’à la taille Chablis et Cordon de Royat, particulièrement adaptées au Chardonnay de la Côte des blancs et au Pinot Noir de la montagne de Reims.
Ces types de taille ont deux actions distinctes sur la vigne. La première (la taille Chablis) participe au renouvellement du bois, soit la partie aérienne de la vigne. Quant à la seconde (la taille Cordon de Royat), elle permet de maintenir un nombre suffisant de bourgeons fructifères, ce sont eux qui donnent du raisin à l’inverse des bourgeons non fructifères, qualifiés à juste titre de « gourmands » car puisant la sève de la vigne sans donner en retour.
Lorsque le bois se renouvelle, du bois jeune ainsi que du bois plus ancien croissent sur la même souche. Or, cette cohabitation offre un mélange détonant, tant sur la quantité de raisins que leur qualité aromatique. De fait, le bois jeune donne naissance à des grappes plus volumineuses mais moins matures. Tout l’inverse du bois vieux qui donne des grappes moins fournies mais caractérisées par des arômes plus riches.
La taille sert un autre objectif, lui plus propre au climat champenois parfois rude. En hiver, quand le gel sévit il affaiblit la partie aérienne. Aussi, rien de tel que la taille pour relancer la vigne et l’inciter à produire de nouveaux bourgeons.
Imaginés il y a plusieurs siècles, ces modes de taille constituent un héritage vivant qui au même titre que la vigne, ne cessent d’évoluer et de s’enrichir avec le temps.
Ces contenus pourraient également vous intéresser
Article
Le travail de la vigne en hiver
Publié le 20.12.2018
Article
Les pleurs de la vigne
Publié le 09.05.2019
Article
La vie d'un pied de vigne
Publié le 17.03.2021