L'abus d'alcool est dangereux pour la santé, a consommer avec modération
Retour
Article - Publié le 21.07.2021
Année millésimable
Météo, équilibre et recherche de style : les conditions d’un millésime
La notion de millésime est intrinsèquement liée aux caractéristiques de l’année. Or tôt dans l’année, les professionnels de la filière peuvent avoir l’intuition que les conditions météorologiques ne permettront pas d’obtenir un millésime.
En réalité, même si les conditions météorologiques sont décisives d’un millésime, il est difficile de statuer avant la première dégustation. À l’exception de certaines années dont les conditions météorologiques n’ont pas permis d’obtenir un raisin satisfaisant les standards de la collection RSRV et l’exigence de qualité de la Maison Mumm.
Parfois, il arrive que le potentiel millésimable d’un vin fasse débat mais la plupart du temps lorsqu’il y a dissensus, il n’y a pas de millésime. Car, c’est avant tout la conjugaison de conditions météorologiques d’exception avec l’atteinte d'un certain style propre à la Maison qui détermine l’obtention d’un millésime. C’est pourquoi la notion même d’année millésimable est propre à chaque Maison champenoise, de la même manière qu’un assemblage peut se prêter à un millésime et pas un autre. À l’image de l’assemblage particulier de la cuvée Lalou 2006, soit moitié Chardonnay, moitié Pinot Noir récoltés sur un maximum de douze parcelles. Cette cuvée d’exception requiert la présence de ces cépages dans son assemblage, particulièrement celle du Pinot Noir, réputé pour sa versatilité et son imprévisibilité. Il en va de même pour d’autres cuvées millésimées de la collection RSRV, dont le Blanc de blancs et Blanc de noirs respectivement élaborés à partir de Chardonnay et de Pinot Noir qui leur confèrent toute leur subtilité aromatique.
En réalité, ce qui distingue un millésime d’une année classique est ni plus ni moins l’atteinte d’un équilibre parfait entre acidité et alcool. Plus exactement c’est un ensemble précaire/subtil de paramètres tels que les conditions météorologiques ou le travail de la vigne qui, une fois réunis distinguent un millésime d’une année classique.
Toutefois, cet équilibre ne fait qu’installer les conditions requises pour l’obtention d’un millésime, c’est la dégustation des vins clairs qui valide ce potentiel. Le savoir-faire et l’expérience de l’équipe œnologique de la Maison Mumm, appliqués à l’évolution du vin font le reste.
Ces contenus pourraient également vous intéresser
2018, une récolte exceptionnelle
Publié le 22/11/18
Quick fact
Instantané de la vendange 2019
Publié le 28.09.19
Article
Souvenir de vendange – Millésime 2006
Publié le 17.02.2021